Connexion S'enregistrer

Connexion

Présentation du PAC

  • Un club FFA convivial

    Un club FFA convivial

  • Organisateur de courses

    Organisateur de courses

    24 heures du Confluent Trail du Confluent Boucle du Confluent
  • Participation aux relais et courses

    Participation aux relais et courses

    10km, marathon, utltra, trails... nous sommes sur toutes les distances.
  • Entrainements Mardi soir, Jeudi soir et Dimanche

    Entrainements Mardi soir, Jeudi soir et Dimanche

    De la qualité avec le coach le mardi De l'endurance dans les côteaux le Dimanche
  • Sorties montagnes

    Sorties montagnes

    Des entrainement trails et randos à la montagne
  • Sorties festives

    Sorties festives

    Quelques sorties nocturnes sans frontale
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

La nuit des étoiles était annoncée pour le weekend du 02/03 août. Vous avez certainement pu admirer les nombreuses merveilles du ciel…. Et bien de notre côté, ce fut également un moment mémorable plein de souvenirs d’étoiles et de toiles…

 

Le weekend commençait déjà pas mal avec la bande d’étoilée du PAC :

Il y avait tout d’abord l’Etoile du Berger, notre guide pour le parcours du weekend, je veux parler de TP. Fatigué mais toujours en canne après la Ronda Del Cims.

Une première étoile filante, Rôm, avec sa chevelure caractéristique…

De la constellation de la Grande Ourse, Manu qui revenait apporter toute sa lumière dans cette équipe après ses vacances.

Marko, de la constellation du Pégase, le cheval ailé, en mode grande forme et qui clôturait sa semaine choc de préparation GRP.

Thomas, une étoile naissante et bientôt un futur élément de la galaxie PAC… A voir

Houssaine, quant à lui était plutôt en mode étoile de la piste, la Jamaïque possède Usain Bolt et bien au PAC nous avons Houssaine Blourp !!! pas de bile , j’y reviendrais, faut suivre la ligne…euh verte… la seconde étoile filante…

Nous nous sommes retrouvés groupés au niveau du Pont de Benque sur Cauterets pour un démarrage à 08h30. C’est, je crois, le seul moment où TP nous a pas rajouté le « précise ». Mais il nous avait prévenus quelques jours avant, « les gars ! Faudra y aller molo, je suis fatigué de l’Andorre ».

Nous avons pris ensuite tranquillement la direction du Refuge des Oulettes, au pied du Majestueux Vignemale et de son glacier. 13h30… Jusqu’ici, tout le monde tenait le coup. Nous avons mangé rapidement, rempli les poches à eau pour prendre la direction de la frontière espagnole. A nous le refuge !!! TP commençait déjà à reprendre ses habitudes sur le terme « précise ».

La montée au col pendant la période post prandiale commençait à peser sur certains organismes. Et Houssaine a commencé à nous lâcher... C’est le début de son calvaire… le weekend TP Choc, censé le préparer physiquement au GRP, allait progressivement le préparer moralement…

La météo changeait également, nous pouvions entendre au loin quelques coups de tonnerre. Et côté espagnole, juste avant le dernier col de la journée, la pluie et la grêle sont arrivées, fort heureusement, cette période a duré une quinzaine de minutes. Car après ce fut grand beau avec une vue magnifique sur la dernière vallée, au pied de la montée vers le refuge de Bachimana.

Après une chute finalement sans gravité de TP et une équipe de nouveau soudé, nous avons débuté cette dernière difficulté de la journée, 500mD+ pour les 2 derniers kilomètres les gourdes vides…

Une petite merveille de vallée avec des cascades de rêves… une superbe ascension au milieu d’isards que rapidement nous avons effectué en plusieurs petits groupes.

Le premier groupe, TP et Marko. TP devant comme à son habitude et Marko qui voulait un peu titiller le caillou après avoir accompagné jusqu’à présent le compère Houssaine.

Le second groupe, Thomas et moi, une ascension tranquille à notre rythme.

Et le troisième… Houssaine, Manu et Rôm… bon, comment dire ! Pour eux, ce fut épique ! Houssaine a fini finalement par lâché un peu de lest en se la jouant cascade humaine si vous voyez ce que je veux dire…

Finalement, après 35km et 3000 D+, nous nous sommes tous retrouvés au refuge pour profiter de l’excellent confort proposé et d’une petite cuvée de rouge à recommander 

Après une nuit salvatrice mais surtout bruyante, nous avons repris la route. Houssaine a pris une réchappe pour s’économiser un peu après sa grosse hypo de la veille. Et c’est en groupe de six que nous avons parcouru les paysages magnifiques mêlant lacs, roches, alpages. Nous pouvions passer de la lune à la Terre avec des reflets martiens… Nous étions encore dans les étoiles et seules les marmottes étaient là pour nous encourager vers le refuge du Marcadau.

Un arrêté préfectoral a contraint de réduire le parcours en enlevant la dernière difficulté de la journée, l’ascension du Pic de Péguère. De toute façon, il n’y avait à ce moment-là plus que deux courageux, TP et Thomas. Nous autre étions en train de barboter les pieds dans l’eau de la cascade de Lutour…

Ce fut sans nul doute, l’un de mes plus beaux weekends de course. Des paysages à couper le souffle, une équipe ultra sympa (normal c’est le PAC) et une météo ma foi relativement clémente compte tenu des annonces météo… De bizut, je vais passer adepte, des étoiles plein la tête…

Retrouvez en cliquant ici l'album photos de Rôm et en cliquant là, celui de Marko.

A très bientôt,

Actualités

Twitter Facebook Google Plus

Agenda

2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
7
8
9
10
11
14
15
16
17
21
22
23
24
25
28
29
30
31

Forum

Connexion

Besoin d'aide ?

Chercher sur le site